Saracenia Flava (Saraceniacea)

Introduction :

Les saracenias flavas sont originaires d’Amérique du nord, Caroline du nord et du sud et de Virginie. Cette espèce de saracenia a des feuilles en forme de trompettes, elle fait partie de la famille des saraceniaceaes. La saracenia flava est une plante vivace pouvant atteindre 1 mètre de haut et possédant un rhizome.

Elle vit dans les prairies humides au sols sableux ou tourbeux sous des climats tempérés. Le nom latin flava fait référence au fleurs jaunes et solitaires.

Après une récente révision du genre par S. McPherson et D. Schneel, on considère aujourd’hui  l’existence d’une espèce, de six variétés et d’une forme. La saracenia flava fût introduite en France pour la première fois par Car Von Linné en 1752 et le premier à l’avoir étudiée est Mark Catesby en 1731.

Saracenia flava

Saracenia flava

C’est une plante carnivore qui attire grâce à son piège passif plus particulièrement les mouches et les guêpes. Ces insectes viennent sucer la substance sur les bords de l’orifice de la feuille puis tombent dans le piège en forme d’urne où ils seront digérés.

Flava Piège

Flava Piège

La pousse des feuilles se fait surtout au printemps et en été bien que certaines variétés continuent la production jusqu’à l’automne.

Contrairement aux saracenias purpureras, l’opercule empêche l’eau de rentrer dans l’urne et sert également de plate-forme d’atterrissage pour les futures proies.

Le liquide digestif monte au fur et à mesure que les insectes sont capturés.

Les fleurs apparaissent début mars et restent belles jusqu’à juin. Elles peuvent atteindre 8 centimètres de diamètre et sont aussi grandes que les feuilles.

Culture :

Température :

en été 20 à 30°C.
en hiver 5 à 15°C et en tourbière extérieur elle résiste jusqu’a -12°C.

Lumière :

Plein soleil ou ombre légère.

Arrosage :

Mettre une soucoupe sous le pot, l’enlever en hiver mais maintenir le substrat humide.

Hygrométrie :

40 à 70 %

Substrat :

70% de tourbe blonde, 20% de sable 10% de perlite.

Période de repos :

Hiver : Présence de phyllodes (pétioles aplatis qui font offices de feuilles).

Maladies et parasites :

Pucerons, Cochenilles, Botrytis.

Multiplication :

Je recommande par division des touffes mais le semis est possible.
Partagez l'article ;)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libres de recevoir gratuitement un extrait sur "les plantes médicinales" les plus courante !