Le mimosa pudica ou sensitive

Mimosa Pudica

Mimosa Pudica

Introduction :

Probablement une des plantes les plus étranges et intrigantes que j’ai présentée jusqu’ici pour beaucoup d’amateurs car elle possède les propriétés bien particulières de se replier sur elle même au moindre effleurement, changement de lumière trop forte ou trop faible. Elle est très sensible et si vous la rencontrez pour la première fois vous pourriez bien penser qu’elle sort tout droit d’un film.

Une plante donc avec des réflexes de défense contrairement aux plantes carnivores qui chassent. Le mimosa pudica replie ses feuilles et même ses branches afin de se protéger de la pluie et autres intempéries et paraître moins attirante pour les prédateurs. De plus il laisse apparaître des petites épines situées sur le tronc lorsqu’il se replie, plutôt bien équipée comme plante, non ?

Le mimosa pudica est originaire des zones tropicales d’Amérique du Sud.

Mimosa sensitive

Mimosa sensitive

Description :

Famille : Fabacées ou légumineuse
Hauteur : 15 à 30 centimètres (voir 80 centimètres dans son milieu naturel.)
Floraison : Fin d’été fleurs mauves, roses en forme de boules.
Luminosité : mi-ombre (lumineux mais pas de soleil direct).
Température : Pas en dessous de 15°celsius.
Substrat : 1 tiers de terreau universel, 1 tiers terre de bruyère ,1 tiers tourbe. Frais, acide, bien drainé.
Feuillage : Persistant
Arrosage : Abondant 1 fois par semaine ne pas hésiter à vaporiser
Multiplication : Semis ou bouturage à l’étouffée.
Maladie : Araignées rouges
Le mimosa pudica replie ses feuilles grâce à une action de l’eau contenue dans ses cellules : L’eau se retire des parties se repliant, vers le tronc. L’eau met plus de temps à revenir qu’à partir.

Histoire et autres propriétés :

  • En Amazonie on prépare un thé à base de mimosa pour luter contre les troubles du sommeil.
  • En Inde, ils chiquent puis appliquent la plante sur les blessures pour arrêter les saignements.
  • Aux Antilles Françaises, les racines sont utilisées en décoction contre le mal de gorge et la coqueluche.

Il existe une confusion entre les genres : acacia, mimosa et robinia. L’ espèce que l’on nomme couramment mimosa est en réalité un acacia. En effet les arbres que nous appelons acacias sont des robinias et enfin ceux que nous appelons mimosas (les vrais) sont plutôt appelés “sensitives”. Les sensitives présentés dans cet article sont donc les vrais mimosas.

 

Partagez l'article ;)
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libres de recevoir gratuitement un extrait sur "les plantes médicinales" les plus courante !