La sauge officinale (Salvia officinalis)

Sauge officinale

Sauge officinale

La sauge officinale est un sous-arbrisseau de la famille des lamiacées, elle est l’une des plantes médicinales les plus utilisées et l’une des plus connues. Il paraîtrait même d’après certains que “qui a de la sauge dans son jardin n’a pas besoin de médecin”.

Son nom latin lui même signifie sauver, guérir. Elle est utilisée depuis l’ancienne Egypte et ensuite par les romains qui faisaient des rituels avec des sacrifices, du pain et du vin, se lavaient les pieds avec et la récoltaient sans outils de fer, un véritable éloge pour la sauge. Puis au moyen-age elle a permis de composer de nombreuses potions.

De nos jours la sauge est toujours utilisée pour ses nombreuses propriétés étranges et particulières, on peut notamment retenir que la sauge officinale est :

  • un antiseptique puissant : la sauge permet de soigner les piqûres et les morsures, pour cela il suffit d’appliquer une ou plusieurs feuilles et frotter. Sous forme d’infusion elle soigne les maux de gorge ou les aphtes. Pour l’asthme on peut également la fumer !

  • Anti-spasmodique : la sauge atténue les douleurs intestinales et les crampes d’estomac, elle favorise la digestion et ouvre l’appétit.

  • Régulateur Hormonale : la sauge est utilisée depuis des siècles pour réguler le cycle menstruel et réduire les troubles de la ménopause, elle régule notamment les bouffées de chaleur et la transpiration.

  • Soins capillaires : La sauge sert également en lotion pour la beauté, elle repousse et prévient la chute des cheveux.

 

Vertus moins connues :

  • La sauge aiderait également à fixer l’odeur des parfums : frotter une feuille de sauge sur la peau avant de se parfumer permet de retenir le parfum plus longtemps.

  • La sauge aurait également des vertus contre la maladie d’Alzheimer et aiderait à calmer les crises.

Ce n’est donc pas par hasard que la sauge officinale est surnommée l’herbe sacrée, elle est l’une des plantes médicinales les plus vénérées par les anciens. Elle sert également de condiments en particulier avec les viandes grasses ou les gibiers.

La sauge est donc un condiment, une plante médicinale, une plante aromatique et même décorative.

Sa culture est assez simple. Voyons maintenant les détails de sa culture ainsi que les recettes de la sauge officinale, car en effet il existe plus de 900 espèces de sauge avec chacune des propriétés un peu différentes ainsi que des préférences climatiques particulières.

Culture :

La sauge officinale se cultive sur les sols légers et perméables si possible calcaires et bien drainés ou rocailleux et ensoleillés, elle aime aussi les pelouses et les milieux pauvres en eau.

La sauge craint le gel bien que se soit une plante des climats tempérés.

La récolte se fait du printemps à l’automne sans limite par temps sec pour un meilleur séchage.

La multiplication se fait par bouturage ou division du moins c’est ma méthode car les semis ne donnent pas de bons résultats.

Recettes Sauge officinale :

Huile de massage (atténue les douleurs du ventre)

  • Faire macérer 2 grosses poignées de feuilles fraîches dans 50 cl d’huile d’olive pendant 3 jours.

  • Appliquer en massant

Infusion (maux de gorge, aphtes)

  • 3 cuillères à soupe de feuilles coupées menu pour 1 Litre d’eau bouillante.

  • Laisser infuser 10 minutes puis filtrer

  • Boire 1 ou 2 tasses après les repas.

Attention ! Ne pas faire de cure trop longue avec la sauge ou alors la mélanger à d’autres plantes ! L’excès de sauge n’est pas recommandé..

Infusion (Règles douloureuses) :

  • 150ml d’eau bouillante sur 1 cuillère à café de feuilles de sauge officinale.

  • Laisser infuser pendant 10 minutes en couvrant.

  • Filtrer et boire 1 tasse 2 fois par jour, entre les repas, pendant la semaine précédant la date présumée des règles.

Lotion (Favorise la croissance des cheveux)

  • Faire macérer 2 grosses poignées de feuilles fraîches dans 50 cl d’huile d’olive pendant 3 jours.

  • Appliquer en massant les cheveux.

 

Contre-indication :

La Sauge est contre-indiquée en cas de cancer hormono-dépendant type cancer du sein !

 

Voila c’est la fin de cet article sur la Sauge officinale.

 

 

Partagez l'article ;)
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •   
  •   
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libres de recevoir gratuitement un extrait sur "les plantes médicinales" les plus courante !