La Dionaea Muscipula ou Attrape Mouches de Vénus : l’énigme de son piège et sa fiche technique.

Dionaea Muscipula

Introduction : je vais commencer à vous parler de cette plante bien étrange et la plus célèbre carnivore : la Dionaea. 

C’est souvent la première que l’on achète, la plus intéressante à observer avec son célèbre piège en forme de mâchoire.

Cette plante carnivore vit en Amérique du Nord (Caroline Nord et Sud), dans les savanes humides, sableuses et stériles au climat chaud en été et frais en hiver. C’est une plante vivace de 10 à 15 cm de diamètre avec des feuilles en forme de mâchoire :

La dionaea possède une sorte de bulbe , sa hampe florale  donne des fleurs blanches, elle se reproduit mieux par rejets. Les poils du piège de la plante  servent de déclencheurs. Elle en possède tout autour du piège ainsi qu’à l’intérieur de la “bouche” sur la partie rouge. Chose particulière à retenir : il faut stimuler au moins deux poils pour déclencher le piège.

Chaque piège ne peut digérer que un à trois insectes parfois plus, ensuite il noircit et meurt !

Donc ne paniquez pas si cela se produit et surtout ne la nourrissez pas artificiellement. Comme la plupart des plantes carnivores, la Dionaea a besoin d’avoir “faim”, d’être en carence pour être belle sans quoi les autres plantes dans la nature prennent le dessus ou encore la Dionaea meurt complètement. Le terme “terre stérile” est relatif pour les plantes carnivores, un sol “riche” leur est toxique.

La Dionaea dépasse que très rarement les 10 à 15 cm de diamètre et 25 cm pour la hampe florale.

Conditions de Culture :

Température : été entre 20 à 30 degrés Celsius, hiver 5/15 °C. Les variations de température prolongent la vie de cette plante. Elle peut résister à l’extérieur jusqu’à moins 12 degrés Celsius.

Lumière : pensez savane, marais ! Plein soleil même en hiver ( il existe des lampes spécialisées à leurs usages que je vous recommande pour l’hiver).

Arrosage : Substrat humide 24/24, 7j/7 pendant la belle saison ; vous pouvez le laisser sécher un peu l’hiver. Mon conseil perso : laisser la dionaea baigner dans une coupelle en pleine lumière, cela marche plutôt bien.

Hygrométrie : 60 à 80 % mais ce n’est pas un point très important pour cette plante surtout en extérieur.

Substrat : 70 à 80% de tourbe blonde et 20 à 30 % de substrat drainant ( sable, perlite, vermiculite, sphaigne). Le mélange des experts : 70% tourbe, 10% sable, 10% perlite, 10% vermiculite. Mon mélange : 70% tourbe 10/15% sable, 10/15% sphaigne.

Période de repos : Pendant l’hiver, cette plante perd ses plus grandes feuilles et se rétracte. Ne prenez donc pas peur si tous vos magnifiques pièges se mettent à mourir à l’approche de l’hiver, c’est normal.

Parasites et maladies : Acariens, pucerons, moisissure aussi mais plus rare (pas d’arrosage par dessus ni pulvérisation).

Voila c’est à peu près tout sur la partie “technique” et prouver et approuver sur cette plante. Passons maintenant à la partie un peu plus mystérieuse qui se cache en elle !

Ce qu’il faut tout d’abord savoir c’est que le fonctionnement du piège actif de la dionée ainsi que celui de beaucoup de plantes ayant des actions ou réactions reste globalement un mystère pour les scientifiques. Il y a une absence de preuves et de faits visibles ou observables qui expliqueraient le mouvement de la feuille. A savoir : absence de système nerveux ou d’une centralisation des informations comme un cerveau donc absence de neurones. Il n’y a pas non plus de système mécanique réel bien que le piège de la dionée puisse faire penser à un piège à loups et il n’y a pas de gong ou autre pour actionner la feuille ni muscle bref RIEN !

Pourtant il a été observé que des impulsions de type électrique et chimique s’opèrent lors du déclenchement du piège et que de plus la plante ressent si elle a capturé ou non une proie sans quoi elle s’ouvre assez rapidement !

Darwin lui même n’a su expliquer ce phénomène. Ce type de réflexes ou de piège actif que l’on retrouve aussi chez les plantes dites “sensitives” reste assez troublant.

Tout ceci sont des faits ! A présent nous allons entrer dans une partie théorique et très personnelle du phénomène mélangeant plusieurs sciences et disciplines pour tenter de comprendre.

Je m’attends à beaucoup de réactions de la part des spécialistes des plantes et autres scientifiques car je vais aborder des sujets sensibles comme la physique quantique et le spiritisme ! Ne vivons nous pas sur une planète qui possède encore des mystères ?

Voyons cela ensemble et restons respectueux, ceci n’est qu’un point de vue personnel et je vous indiquerai mes sources en bas de l’article bien entendu qui m’ont amené à ce genre de déduction.

Le mystère de la Dionée

Pour comprendre ma théorie qui va suivre il faut être familiarisé avec le concept des énergies, étant électricien à la base on me dit souvent que les plantes n’ont rien à voir avec le domaine de l’électricité ! Pas si sûre : on a vu plus haut que certaines plantes produisent des impulsions électriques et chimiques, de plus lorsque que l’on parle d’énergie que se soit électrique ou autre on parle d’un flux en mouvement : l’eau est une énergie, le vent, l’argent, les émotions, tout ce qui bouge, s’échange et se transforme est  énergie.

Même les objets et minéraux peuvent également être chargés en énergie comme un aimant ou du cristal. Pour moi tout l’univers est chargé en énergie. 

Le point suivant est plus personnel et spirituel :

Les végétaux étant le stade 2 de l’évolution, le 0 étant le néant, le 1 le minéral et le 3 les animaux. Le monde végétal se situe donc entre le 1 et le 3

A voir la video sur les chiffres et leur significations :

Le monde végétal si vous avez regardé la vidéo est rattaché à la terre mais possède également une sensibilité ou affinité avec le ciel vers lequel il tend et qui lui est vital. Pour moi les végétaux sont le lien et le passage obligatoire entre le ciel et la terre avant d’aboutir au stade 3 : le stade animal. En effet sans végétaux pas d’atmosphère par conséquent pas de vie animale ou humaine possible. (Les anciennes cultures associaient même la mandragore avec la forme particulière de ses racines à cette transition entre le monde végétal et le monde animal et humain. les alchimistes tentaient même de recréer des humains en cultivant des mandragores et en faisant des expériences avec).

Revenons à la dionaea :


Si on part du principe que des minéraux ou des végétaux sont capables de capter, d’utiliser, de stocker, il doivent également pouvoir transformer et diffuser de l’énergie. La sève circule bien dans les végétaux sans pompe, ni moteur, ni système nerveux ou autres.

A présent je vais non plus parler d’énergie mais utiliser un autre mot comme l’esprit ou l’énergie des végétaux. Cette plante est tout simplement un chef d’œuvre de la nature. Elle possède des réflexes rapides, dignes d’un animal. Elle transforme et utilise l’énergie telle une machine et nous ne parlons pas d’un gadget humain ! Il s’agit bien d’une plante qui est peut-être plus évoluée et dotée d’un lien spirituel plus profond que l’on imagine !

Quand je dis “esprit”, je parle d’énergie ceci fait partie du monde spirituel mais il existe plusieurs entités spirituelles et l’âme est pour moi propre à l’homme.

Pour une pierre son esprit est son champ magnétique, pour un animal son esprit est ses sens, son instinct et dans le cas d’une plante son esprit est ses capacités et ses propriétés.

L’âme étant autre chose et différencie l’homme de l’animal et qui lui donne son sens moral et ses valeurs. En conclusion au même titre que les animaux ou les minéraux, les plantes possèdent un esprit : une énergie végétale qui les fait agir et réagir. 

Voici mon point de vue et je rentrerai plus en detail dans un prochain article !

Pensez a mettre un commentaire ou a partager l’article si il vous a plu !

Partagez l'article ;)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.